Dossier n°8513

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1999
Clémentine Couagnon Salmon
Année de nomination : 1999
Date de naissance : 05/12/1875
Date de décés : 25/12/1969
Profession : Retraitée

Victor Couagnon
Année de nomination : 1999
Date de naissance : 26/02/1869
Date de décés : 02/01/1959
Profession : Retraité

Localisation Ville : Levroux (36110)
Département : Indre
Région : Centre-Val de Loire

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 17 Septembre 2000

Clémentine Couagnon
 

Victor Couagnon

Le 10 juin 1939, le maire de Levroux (Indre) célébrait le mariage de Victor Couagnon, 70 ans, et Clémentine Salmon, 63 ans. Victor était un commerçant retraité et Clémentine avait pendant 30 ans travaillé à Issy-les-Moulineaux comme employée de maison chez les Bernard (un frère de l’écrivain juif Bernard Lazare) et leur fille, les Cherchevsky. Pendant l’occupation, les Cherchevsky devinrent employés de l’UGIF. Le 1er juillet 1943, deux de leurs fillettes, Eve Line, 11 ans, et Sylvie, 8 ans, arrivèrent à Levroux, accueillies chez les Couagnon pour la durée des grandes vacances, à titre onéreux bien entendu. « Dès le début, ce fut un enchantement », lit-on dans le témoignage d’Eve Line, « nous avions quitté Paris, les insipides rutabagas et les infâmes topinambours, et nous arrivions en pays de Cocagne. Madame Couagnon nous préparait des clafoutis excellents, des salades parfumées au cerfeuil tout frais. Ce fut un été merveilleux. » Le 31 juillet pourtant, Germaine Cherchevsky fut arrêtée, puis déportée et gazée à Auschwitz. « On nous avait caché », poursuit Eve Line, « que notre mère avait été arrêtée. Et lorsqu’on m’annonça que je ne retournerais pas à Paris pour la rentrée scolaire, j’en fus très contente, car j’étais très bien là où j’étais. » En avril 1944, Abraham Cherchevsky subit le même sort que son épouse. Soucieux d’éloigner temporairement les fillettes pour plus de sécurité, Victor Couagnon les conduisit dans une petite carriole tirée par un âne chez des cultivateurs à quelques kilomètres de Levroux. Quinze jours plus tard, il les ramena à son domicile. Plus personne désormais ne payait la pension des fillettes, mais les Couagnon continuèrent sans désemparer à les protéger et les choyer. Elles vécurent à Levroux jusqu’en décembre 1944, désormais prises en charge par une sœur de leur maman, à Paris.

Le 24 mai 1999, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Victor et Clémentine Couagnon le titre de Juste parmi les Nations.

Les personnes sauvées Eve Line et Sylvie

Cérémonie

photo de classe, 1943

Eve Line, Serge et Sylvie

photo de classe, 1944

Documents annexes

Article de presse - L'Echo du 18/09/2000 Article de presse – L'Echo du 18/09/2000
25 novembre 2017 16:15:00
Article de presse - La Nouvelle République du 19/09/2000 Article de presse – La Nouvelle République du 19/09/2000
25 novembre 2017 16:14:23

Articles annexes

Aucun autre article