Joseph Richard
Année de nomination : 1974
Date de naissance : 17/02/1906
Date de décés : 26/12/2003
Profession : Prêtre, surveillant général du petit Séminaire de Charance

Localisation Ville : Gap (05000)
Département : Hautes-Alpes
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Personnes sauvées

Cérémonies



    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

     

    Le père Joseph Richard dirigeait le Petit Séminaire, établissement situé à Charance (Hautes-Alpes). Pendant l’Occupation, le religieux fit de la Résistance sous son nom de guerre, Joseph Duchamblo. En 1942 il avait fait la connaissance de Werner Epstein, un juif allemand venu se réfugier à Gap. Ce dernier avait ensuite été engagé comme professeur par le père Jean Adrien (q.v.) à Lyon. Vers la fin de juillet 1944, alors qu’il était en vacances à Gap, il fut reconnu et dénoncé à la Gestapo. Arrêté, il réussit à s’enfuir et chercha refuge à l’hôpital de Gap. Sa femme contacta le père Richard et lui demanda son aide. La chose n’était pas aisée. La Gestapo et la gendarmerie avaient lancé une vaste chasse à l’homme pour retrouver Werner Epstein, soupçonné d’avoir assassiné le lendemain de son arrestation le gendarme qui l’avait arrêté. C’était faux, l’homme avait été exécuté par un maquisard. Des barrages avaient été établis sur toutes les routes et la photo du fugitif largement diffusée. Bien que conscient des énormes risques qu’il courait personnellement, le père Joseph alla chercher le fugitif et le fit sortir de l’hôpital; les deux hommes réussirent à échapper au dispositif policier et, après vingt kilomètres d’une marche périlleuse, arrivèrent au rendez-vous fixé avec des résistants, qui emmenèrent Werner Epstein dans la montagne.

    Le 22 avril 1974, Yad Vashem a décerné au père Joseph Richard le titre de Juste parmi les Nations.

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes

    Aucun autre article