Dossier n°9472

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2001
Jeanne Laborde Sautie
Année de nomination : 2001
Date de naissance : 12/12/1927
Date de décés : //
Profession :

Louis Sautié
Année de nomination : 2001
Date de naissance : 14/02/1900
Date de décés : 10/10/1971
Profession : Cultivateur

Marguerite Sautié
Année de nomination : 2001
Date de naissance : 26/01/1902
Date de décés : 08/03/1975
Profession : Cultivatrice

Localisation Ville : Orthez (64300)
Département : Pyrénées-Atlantiques
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 24 Juin 2002

L'histoire

Marguerite et Louis Sautié et leur fille unique Jane, 15 ans, habitaient à Orthez (Pyrénées-Atlantiques) et y exploitaient une ferme. En été 1942, le couple envoya Jane à la gare pour chercher un petit garçon. Elle l’attendait sur le quai et quand le train arriva, la personne qui l’accompagnait n’est pas descendue. Personne n’a su l’identité de cet inconnu qui avait pris l’enfant en charge de Paris à Orthez. Le garçon descendit et se présenta : « Marcel Grinberg », 11 ans. C’était un petit juif de Paris que ses parents avaient décidé de mettre à l’abri, juste avant la rafle du Vel’d’Hiv. Jane l’emmena à la ferme qui se trouvait à 150 mètres de la ligne de démarcation, sans prendre conscience des risques qu’elle courait car la gare et la route qui la desservait fourmillaient d’Allemands du fait de cette proximité. Quelques jours plus tard, Marguerite et Louis envoyèrent Jane de nouveau en mission. Cette fois, elle devait récupérer deux autres enfants au café d’Orthez. Ils étaient déjà là quand elle arriva et aucun des survivants de l’époque n’a su l’identité du convoyeur. De retour à la ferme, elle apprit qu’il s’agissait de la petite Ita Frydmann, 2 ans, et son frère Nathan, 3 ans, cousins de Marcel. Les trois enfants furent hébergés par les Sautié pendant trois ans et considérés comme membres de leur famille. Cette protection leur a assuré une enfance presque « normale ». Marcel, l’aîné des trois protégés, se souvient avoir vécu à découvert, sans manquer de quoique ce soit. Il prenait aussi part aux « petits travaux de la ferme ». Il a maintenu un contact régulier avec les Sautié, leur rendant visite chaque année, et leur a toujours voué une immense reconnaissance pour leur générosité et leur courage.        

Le 3 septembre 2001, Yad Vashem a décerné à Marguerite et Louis Sautié et leur fille Jane Laborde le titre de Juste parmi les Nations.

Famille Sautie, les parents et leurs 2 enfants Jeanne et son frère avec les 3 petits sauvés Marcel, Natan et Ita

Jeanne SAUTIE LABORDE avec les 3 petis sauvés Marcel, nathan et Ita

Marcel-Grinberg, Ita Meingut &Nathan Frydmann

Nathan et Ita

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article