Dossier n°9779

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2002
Pierre Moreau
Année de nomination : 2002
Date de naissance : //
Date de décés : 01/05/1985
Profession : Métayer

Simone Moreau
Année de nomination : 2002
Date de naissance : //
Date de décés : 09/03/2000
Profession : Métayère

Localisation Ville : Préaux (36240)
Département : Indre
Région : Centre-Val de Loire

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 16 Juillet 2003

L'histoire

En 1942, Simone et Pierre Moreau, agriculteurs berrichons de 30 et 35 ans, venaient juste de s’installer comme métayers d’une petite ferme très isolée à Préaux (Indre). Ils avaient trois enfants. En été 1942, une résistante de Limoges leur demanda d’accueillir sous leur toit Paulette Feldman, 32 ans, une juive polonaise qui s’était enfuie de Paris avec ses deux enfants à la veille de la rafle du Vel’d’Hiv. Son mari s’était engagé dans la Légion Etrangère et avait combattu en Afrique du Nord. Démobilisé, il rentra à Paris et, en mai 1941, fut arrêté et interné à Pithiviers. En juillet 1942, il fut déporté à Auschwitz et mis à mort. Paulette, avertie de la rafle imminente par une relation dont le mari était policier, emballa une petite valise, franchit la ligne de démarcation et se retrouva à Limoges. Dépourvue de toutes ressources, elle dormit sous des portes cochères avec ses enfants Charles et Jacqueline. Voyant son désarroi, en pleine rue, une personne lui demanda si elle était juive et si elle avait besoin d’aide. Par chance, c’était une résistante qui remit les enfants à l’OSE et convoya Paulette chez les Moreau. Ils avaient accepté de l’héberger par sentiment d’humanité et parce qu’ils s’opposaient à l’occupant. Paulette travailla chez eux comme employée de ferme ainsi que dans les fermes avoisinantes jusqu’à la Libération. Elle raconta à ses enfants que Pierre gardait en permanence à côté de la porte d’entrée un fusil chargé. Si des Allemands étaient venus, il était prêt à leur tirer dessus. A la fin de la guerre, elle retrouva ses enfants qui avaient périgriné de homes en homes pour aboutir dans un couvent du Gers. Avec Charles et Jacqueline, elle revint souvent visiter les Moreau invitée à y passer les vacances. Après leur départ en Australie, les Feldman maintinrent des liens continus avec les Moreau envers lesquels Paulette garda une reconnaissance infinie.           

Le 9 décembre 2002, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Simone et Pierre Moreau le titre de Juste parmi les Nations.

 

La famille Moreau

Documents annexes

Article de presse - Le courrier français du 25/07/2003 Article de presse – Le courrier français du 25/07/2003
20 décembre 2014 08:42:27
Article de presse - L'écho de l'indre du 17/07/2003 Article de presse – L'écho de l'indre du 17/07/2003
20 décembre 2014 08:41:33
Article de presse -  La nouvelle république du 17/07/2003 Article de presse – La nouvelle république du 17/07/2003
20 décembre 2014 08:40:12
Article de presse - Le berry républicain du 17/07/2003 Article de presse – Le berry républicain du 17/07/2003
20 décembre 2014 08:39:07
Article de presse - La nouvelle république du 17/07/2003 Article de presse – La nouvelle république du 17/07/2003
20 décembre 2014 08:38:21
Article de presse - Le berry du 13/07/2003 Article de presse – Le berry du 13/07/2003
20 décembre 2014 08:37:17

Articles annexes

Aucun autre article