Dossier n°978 - Juste(s)

Consulter le dossier de JĂ©rusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 1975

Paul-Henri De Lagarde

Année de nomination : 1975
Date de naissance : 28/06/1898
Date de décés : 18/05/1988
Profession : CopropriĂ©taire d’une manufacture de soie

Yvonne De Lagarde Cottin

Année de nomination : 1975
Date de naissance : 12/07/1899
Date de décés : 01/08/1988
Profession : Sans profession

Localisation Ville : Ecully (69130)
DĂ©partement : RhĂ´ne
RĂ©gion : Auvergne-RhĂ´ne-Alpes

Personnes sauvées

L'histoire

Le baron Paul de Lagarde, riche propriĂ©taire d’une manufacture de soie, vivait dans son château de Viviers Ă  Ecully, près de Lyon. Pierre Wolf Ă©tait nĂ© en 1925 Ă  Strasbourg. Après l’annexion de l’Alsace par l’Allemagne en 1940, l’adolescent s’enfuit avec ses parents et ses frères pour s’installer Ă  GĂ©rardmer, dans les Vosges. Le 15 mars 1944, alors que Pierre Ă©tait au lycĂ©e, ses parents furent arrĂŞtĂ©s par les Allemands, internĂ©s Ă  Drancy, puis dĂ©portĂ©s Ă  Auschwitz. Le jeune homme, cherchant oĂą se cacher, fut mis en rapport avec un prĂŞtre, le père Schmidt, prĂ©cepteur des enfants du baron. Le religieux fit appel Ă  ce dernier qui accepta d’accueillir Pierre. ArrivĂ© Ă  Viviers en avril, Pierre Wolf y vĂ©cut jusqu’Ă  la LibĂ©ration en septembre 1944. Le baron et sa femme refusèrent d’accepter le moindre paiement pour l’hospitalitĂ© accordĂ©e dans leur château. Pierre Wolf rapporta dans son tĂ©moignage après la guerre que les châtelains avaient aussi donnĂ© asile Ă  une femme juive, France Pack, et Ă  un officier, H. Pousset.

Le 7 octobre 1975, l’Institut Yad Vashem de JĂ©rusalem a dĂ©cernĂ© au baron Paul de Lagarde et Ă  Yvonne son Ă©pouse le titre de Juste parmi les Nations.

 

Pierre Wolff en 2008

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article