Une plaque commémorative pour les Justes de Neuilly

A Neuilly :
- Juifs foudroyés par la Shoah,
- Justes debouts face aux nazis et à Vichy,
tous sont unis dans une mémoire partagée entre désespoir et espoir.

 

Façade de la Synagogue de Neuilly. Plaques des victimes du nazisme et des Justes parmi les Nations (Photo : Gérard M. Mazière / DR).

 

Ce lundi 20 avril 2009, la Cérémonie de Yom Ha Shoah fut exceptionnelle à Neuilly-sur-Seine. 
Aboutissement d'un travail de mémoire entamé en 2005, une deuxième plaque commémorative a été inaugurée sur la façade de la Synagogue. La Commission Administrative de celle-ci veut ainsi - concrètement et symboliquement - que se trouvent rassemblés dans un souvenir commun les si nombreux juifs de Neuilly emportés à jamais vers les camps et les 8 Justes qui sauvèrent des persécutés au péril de leur propre vie.

 

Gérard M. Mazière, Administrateur de la Synagogue :

- "Grâce aux recherches et à l'aide active de Yad Vashem France, il a été possible de retrouver les noms des Familles "Justes parmi les Nations" ayant habité Neuilly-sur-Seine entre 1941 et 1945 et ayant réussi à sauver d'un destin certain, plusieurs familles juives.

C'est à l'occasion de la Cérémonie de Yom Ha Shoah le lundi 20 Avril2009/27 Nissan 5769, que la Commission Administrative a décidé d'apposer une plaque commémorative sur la façade de la Synagogue de Neuilly-sur-Seine. Sous les listes des Déportés sans retour, cette plaque des Justes fait désormais partie du Devoir de Mémoire de nos disparus pendant cette période funeste. Nous ne les oublierons pas non plus :

 

ces Justes appartiennent aux Familles Bondoux, Chaye, Roubinet et Dienne."

(Photo : Gérard M. Mazière).

 

Les 8 Justes de Neuilly : 
Edouard-Félix BONDOUX, Francine BONDOUX, Geneviève BLANCHOT-BONDOUX
Simone CHAYE, Adrien CHAYE,
Jéhan DIENNE, Marie-Jeanne DIENNE-ROUBINET, Elizabeth ROUBINET.