Voyage de petits-enfants de Justes parmi les Nations en Israel

Nicole Guedj, ancien ministre, président de la Fondation France Israel Pour la quatrième année consécutive, la Fondation France Israël présidée par l’ancien ministre Nicole Guedj, conduira une délégation de vingt petits-enfants de Justes français parmi les Nations, en Israël, du 7 au 10 avril 2013.

« Mémoires de Justes parmi les Nations » est une initiative de la section jeune de la Fondation France Israël, qui ambitionne de transmettre la mémoire de la Shoah autrement, notamment aux nouvelles générations françaises. En accordant une attention particulière aux descendants de Justes parmi les Nations, il s’agit à la fois d’humaniser cette mémoire parfois lointaine mais aussi de la positiver en soulignant les actes héroïques de ceux de nos concitoyens qui se sont élevés contre la barbarie nazie.

Selon Nicole Guedj, président de la Fondation France Israel : "Ces jeunes qui ne se ressemblent pas, qui viennent de toute la France, ont en commun un héritage. Ils sont les petits-enfants de Justes français, ils sont les descendants de héros qui, un jour, ont du s'opposer à la barbarie. Ils sont tous là pour défendre les droits de l'Homme. Ces jeunes, qui viennent pour la première fois fouler le sol d'Israel, nous devons leur faire confiance, nous devons les remercier de toujours transmettre la mémoire de tous ceux que nous avons perdus."

A l’occasion des cérémonies de commémoration de la Shoah, ces « Ambassadeurs de la mémoire » rendront hommage à leurs grands-parents mais aussi aux 3 707 Justes français parmi les Nations, qui ont sauvé des Juifs au péril de leur vie pendant la Seconde Guerre Mondiale. A Yad Vashem, ils auront l’opportunité de découvrir le nom de leurs grands-parents sur le mur des Justes parmi les Nations et de rencontrer des rescapés, dont certains ont été protégés par leurs aïeux. De nombreuses rencontres avec des Israéliens seront également initiées pour pérenniser les liens indéfectibles qui unissent l’histoire des Justes parmi les Nations à celle de l’Etat d’Israël. 

Témoignage de Thierry Durce, 25 ans, membre de la délégation 2012 : "J'ai énormément changé en 4 jours. Je m'assume un peu plus et surtout le passé de ma famille me rend très fier et me rend plus fort que je ne l'étais avant".