Allassac plus belle ville du monde

Inauguration du collège "Mathilde Marthe Faucher, Juste parmi les Nations" le vendredi 17 février 2012, à 15 h30 en présence de François Hollande, député de la Corrèze, président du conseil général de la Corrèze.
N'oublions pas de lier à cet évènement ESTIVAUX puisque c'est sur cette commune voisine (au Theil précisément) où vivaient Marthe et sa famille, qu'ont eu lieu les évènements honorés aujourd'hui.
Au passage, François Hollande est le Conseiller Général du Canton de Vigeois auquel appartient Estivaux.

Collège "Mathilde Marthe FAUCHER, Juste parmi les Nations"



(Notre maire tenant le micro à Marthe lors de la cérémonie de la ville)


La commune d'Allassac a le grand honneur de compter parmi ses habitants "une Juste parmi les Nations"


"En honorant ceux qui ont refusé de se plier à la fatalité de la volonté exterminatrice de l'idéologie nazie, la médaille des Justes contribue à rétablir l´Histoire dans sa vérité."

Simone Veil

Le Conseil Municipal d'Allassac a décidé, après accord de Madame Mathilde Faucher, que le collège d'Allassac porterait le nom "collège Mathilde Marthe Faucher, Juste parmi les Nations". (Nous signalons pour le compte rendu du conseil municipal que l'intitulé est "Juste parmi les Nations")


En ces temps un peu étranges où "l'autre", qu'il soit immigré, chômeur ou malade, serait la cause de tous nos maux, il est rassurant de savoir qu'il y aura toujours des gens de valeur qui se lèveront et qui agiront contre le racisme, contre l'exclusion et contre les extrêmes.

La Corrèze a toujours été une terre d'accueil et les extrêmes n'y ont guère leur place mais la vigilance est de mise, Odile (la fille de Mathilde) avait rappelé comment certains voisins avaient fait des remarques désobligeantes sur le fait que sa famille cachait des enfants juifs.

Lors de la cérémonie en avril 2010 pendant laquelle la ville d'Allassac rendait hommage à Marthe,
les discours avaient une haute tenue morale et éthique, deux ans plus tard, ils sont toujours aussi hélas, d'actualité :
La tolérance, la nécessité du devoir de mémoire, les valeurs de la république "égalité, liberté, fraternité".

Michèle Grazier, ex journaliste à Télérama, dans un livre consacré à son père, un Français d’origine catalane né en 1919 qui s’est engagé aux côtés des républicains espagnols avant de rejoindre la Résistance en Lozère,
parlait sur France Info, hier, du destin des hommes de cette génération qui ont eu une vie ordinaire après avoir eu des années de jeunesse extraordinaires.

"Il l'avait fait pour des idées qui étaient les siennes".

source: http://allassacplusbellevilledumonde.blogspot.com  du 19/02/2012