Caubiac - Marie Angèle est une Juste parmi les Nations

Du 02/08/2014

 

 

 

 

Marie Angèle Thulau a été récemment honoré de titre de « Juste parmi les Nations ». Durant la guerre, elle avait aidé une jeune fille à se cacher dans le village de Caubiac. Un arbre de Judée a été planté sur la commune. Marie Angèle Thulau, est devenue «Juste parmi les Nations». Deux hommages lui ont été rendus récemment : à 15 heures à la mairie de Toulouse dans la salle des Illustres et à 19 heures à Caubiac.

À Toulouse, en présence de ses proches, elle a reçu la médaille des «Justes parmi les nations». Cette Haut-Garonnaise aujourd'hui âgée de 99 ans, a caché durant la guerre une fillette juive : Reine Bujor.

C'est la famille de celle-ci qui a déposé une demande de reconnaissance de «Juste».

À cette époque, la famille Thulau est agricultrice à Caubiac, elle a accepté sans hésiter d'accueillir la petite fille Reine alors âgée de 8 ans.

Marie Angèle se retrouve avec 4 petites filles, Reine et ses 3 filles Monique, Yvonne et Lilianne. Reine étant élevée comme les autres comme une sœur.

Elle prend le nom des Thulau, est inscrite à l'école et fait même sa première communion sans dire à personne qu'elle était juive. Le curé du village de Caubiac était au courant. L'instituteur et le maire étaient également dans la confidence, ils connaissaient la véritable identité de Reine.

Pour témoigner de la présence de Reine à Caubiac, il y a aussi le récit émouvant de Nicole Serniguet, sa copine de classe dont le souvenir «est resté dans mon cœur, même longtemps après qu'elle est allée vivre en Amérique».

À la fin de la guerre, Reine retrouve sa mère, elles émigrent toutes les deux aux Etats-Unis. Elle est retournée en France pour la première fois en 1979 pour revoir ceux qui l'ont sauvée enfant. Elle est décédée, il y a deux ans.

Un arbre en hommage

À Caubiac, un hommage organisé par la municipalité, a été rendu à Marie-Angèle Thulau et à son mari Lucien «Juste» à titre posthume.

Un arbre de Judée a été planté et une plaque commémorative a été posée près du monument aux morts, lieu de recueillement et de souvenir.

Les enfants de Reine sont venus spécialement des Etats-Unis pour assister à la cérémonie qui s'est tenue au Capitole à 15 heures.

Avec tous ceux et toutes celles qui ont combattu, les Justes de «l'armée des ombres» représentent un symbole essentiel, une lumière dans le cauchemar. Ils ont eux aussi sauvé l'honneur de la France.