En souvenir des Justes parmi les nations

Du 28/11/2018  

 

 

 

Liliane Bidault et Michel Daubord, pour la Ville, et Denise Morissé, pendant la cérémonie. © Photo NR

A la demande de la famille Morissé, la mairie de Mézières-en-Brenne est dépositaire de la médaille et du diplôme déclarant Thérèse et Henri Morissé Justes parmi les nations.
A la fin du mois d’août 1942, avertis d’une rafle imminente de juifs, bravant le danger, le couple a caché, pendant trois semaines, Lore et Fritz Kroch et leurs enfants, dans un cabanon, au milieu des vignes.
La famille Kroch n’a pas oublié cet acte courageux, ni le soutien de la population de la commune. En 2012, Amatsia Kashti, petit-fils de Lore et Fritz Kroch, est venu à Mézières. Puis il a entrepris une démarche auprès du mémorial Yad Vashem, de Jérusalem, pour que Thérèse et Henri Morissé soient déclarés Justes parmi les nations. Désormais, leur nom est gravé sur le mur d’honneur du Jardin des Justes.
A l’initiative de Denise Morissé, belle-fille de Thérèse et Henri Morissé, la médaille et le diplôme des Justes ont été remis à la municipalité de Mézières. « Je ne voulais pas garder cette distinction pour moi, a expliqué Mme Morissé. Avec le temps, elle risquait d’être égarée»
La médaille est désormais accrochée à un mur de la salle v des mariages de la mairie, pour que les générations futures se souviennent. Un fascicule relatant l’histoire des familles Morissé et Kroch a été édité par la Ville.