La Romanaise Madeleine Bady élevée au rang de “Juste parmi les Nations”

 

 

Un hommage à titre posthume décerné par le comité français de Yad Vashem, à son fils Jean (à droite sur notre photo). Hier matin, sur le parvis des Droits de l’Homme à Romans, Madeleine Bady a rejoint la liste des “Justes parmi les Nations”.

Un hommage à titre posthume décerné par le comité français de Yad Vashem, à son fils Jean (à droite sur notre photo). Son nom sera gravé sur le mur d’honneur dans le jardin des Justes à Jérusalem.

Après l’allocution du maire Philippe Dresin, Pierre Osowiechi, vice-président du comité français, Zvi Tal, ministre plénipotentiaire à l’ambassade d’Israël en France, Didier Guillaume, président du conseil général de la Drôme, Nathalie Nieson, députée, et Pierre-André Durand, préfet de la Drôme, se sont succédé à la tribune.

En 1942, à la demande de l’abbé Lemonon, Madeleine Bady avait accepté de cacher chez elle Erich Loewe, son épouse et sa fille, poussés à fuir leur pays natal sous la force des événements.

source: http://www.ledauphine.com/drome/2013/05/06/la-romanaise-madeleine-bady-elevee-au-rang-de-juste-parmi-les-nations du 07/05/2013