Marie et Henri Lecocq, Justes parmi les nations - Neuville-sur-Touques

 

La foule des grands jours est au rendez-vous ce dimanche. On vient saluer la mémoire d'habitants du village, un couple d'agriculteurs, Marie et Henri Lecocq. Pendant la guerre, en 1943, ils ont hébergé pendant une semaine durant une mère juive et sa fillette de 9 ans, alors qu'une rafle était imminente.

La plus haute distinction civile de l'état d'Israël

Au cours de cette cérémonie Marie et Henri Lecocq reçoivent, à titre posthume, de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s'agit de la plus haute distinction civile de l'état d'Israël. Ce sont leurs enfants, deux filles, Jeanne et Madeleine, qui sont honorés au cours de cette journée.

Des discours, on retiendra cet extrait de celui de Jean-Claude Lenoir, sénateur : « cette cérémonie rappelle l'acte d'héroïsme dont à fait preuve le couple, elle met en avant la part de folie de ces personnes modestes et discrètes qui leur a fait prendre des risques inconsidérés pour sauver des vies ». Et Véronique Louwagie, députée nouvellement élue, « A notre époque, il est bon de rappeler à la mémoire collective les événements douloureux de notre histoire, mais aussi de souligner et de rendre hommage à ces personnes qui ont tant donné ». Pour le représentant de l'ambassade d'Israel, « Henri et Jeanne, comme tous les justes, sont des héros ordinaires devenus héros de la France, ils ont par leur acte sauvé la dignité humaine, et sont la fierté de leur pays ».

Un nom sur le mur d'honneur du Jardin des Justes parmi les Nations

À ce titre, dans un avenir proche, leurs noms seront inscrits sur le mur d'honneur du Jardin des « Justes parmi les Nations » de Yad Vashem, à Jérusalem., mais également à Paris, dans l'Allée des Justes, près du Mémorial de la Shoah, rue Geoffroy l'Asnier.

Quant à Annette Mendel, « la fillette juive », présente à la cérémonie, en compagnie de ses enfants et petits enfants, c'est un grand moment d'émotion. « Tous les souvenirs remontent. Les Lecocq, de par leur acte, ont changé le destin de notre famille ».

source: http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Marie-et-Henri-Lecocq-Justes-parmi-les-nations-_61181-avd-20120709-63212606_actuLocale.Htm du 09/07/2012