Miramas : une double célébration

publié le 12/05/2013

 

 

 

 

 

La messe qui suivait l'hommage à Marius Chalve Avec d'abord le centième anniversaire de l'église Saint-Louis et surtout l'hommage de la population à l'un de ses grands citoyens, monseigneur Marius Chalve (1881-1970) qui oeuvra comme prêtre auprès des paroissiens de Miramas pendant plus de 50 ans.

Un hommage qui, autour de cette personnalité hors du commun, a rassemblé tant les autorités religieuses que civiles. C’est ainsi que Bernard Wauquier, actuel curé de la paroisse et Frédéric Vigouroux, maire de la commune, ont été rejoints par Monseigneur Christophe Dufour, archevêque d’Aix et d’Arles ainsi que par Simon Babre, le sous-préfet d’Istres. Tous les quatre ont salué la mémoire cet homme qui fut de tous les combats contre l’injustice : accueil des orphelins de la grande guerre, création de la caisse d’épargne de Miramas, lancement des jardins ouvriers, et plus tard, surtout, son entrée dans la Résistance au sein de laquelle il contribua à sauver nombre de victimes des persécutions nazies, dont beaucoup de Juifs, ce qui lui valut plus tard le titre de « Justes parmi les Nations » décerné par l’état d’Israël le 23 mai 1967.
Après les discours, le Chant des Partisans, la Marseillaise et la minute de silence, une plaque à son hommage apposée sur le mur de l’église fut dévoilée au regard des nombreux Miramasséens présents.
La dépouille de Monseigneur Marius Chalve, enterré à Istres où il était né en 1881, sera, avec l’accord de sa famille, transférée prochainement dans un caveau construit pour l’occasion à l’intérieur de sa chère église Saint-Louis.