Slavko Zaffani honoré de la médaille des Justes

Hier, la famille Zaffani réunie a reçu à titre posthume la médaille des Justes parmi les Nations. Hier, à l’Eden Parc de Mandelieu, la médaille des Justes parmi les Nations a été décernée à titre posthume à Slavko Zaffani, pour avoir sauvé une famille juive d’une rafle

Hier matin, à onze heures, la salle du centre d’animation Eden Parc était comble. Et pleine d’émotions. Georges Zaffani, Mandolocien d’adoption, est venu avec sa famille pour une cérémonie un peu spéciale. Il a reçu au nom de son père, Slavko, la médaille et le diplôme des Justes parmi les Nations. «La plus haute des distinctions civiles», d’après le Consul général d’Israël à Paris, Anita Mazor. Son père a caché en 1942, à Sevran, une famille juive originaire de Pologne, les Gersztenkorn. Abraham, Shava et leurs cinq enfants: Annette, Rosette, Rachel, Daniel et Jeanine. Hier, les deux derniers étaient présents.

Besoin de vérité

C’est à Daniel que Georges Zaffani doit cette récompense à titre posthume. «Mon père ne voulait pas entendre parler de cette histoire, mais moi, j’avais besoin de retrouver la famille qui nous a sauvés», confie Daniel Gersztenkorn, très ému. Et d’ajouter: «C’est à la retraite que j’ai commencé à chercher la trace des Zaffani, je ne pouvais pas partir sans leur dire merci.» Pendant dix ans, Daniel Gersztenkorn cherche la trace des Zaffani. «J’ai trouvé un salon de coiffure et petit à petit, je suis remonté jusqu’à Georges. Quand je l’ai appelé, je lui ai demandé: “Vous êtes bien Georges Zaffani, le fils de Slavko? Je suis Daniel ”. Et il a tout de suite compris de quoi il s’agissait», raconte Daniel Gersztenkorn, des trémolos dans la voix. « Sans Slavko, ma famille serait morte», ajoute-t-il. Le 19 janvier 2016, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Slavko Zaffani. Hier, en compagnie de Daniel Wancier, président du comité Yad Vashem Nice Côte d’Azur et du Consul général d’Israël, le maire, Henri Leroy a remis la médaille d’or de la Ville à Georges Zaffani, Mandolocien depuis plus de vingt ans. Un mémorial portant le nom de son père devrait voir le jour dans la commune. En attendant, le nomde Slavko Zaffani sera inscrit sur le mur des Justes à Jérusalem et à Paris. Très touché par ces décorations, Georges Zaffani n’a pas cessé de remercier l’assistance, les larmes aux yeux.