Tours - Une esplanade des Justes au pied du château

Du 05/11/2014

 

 

 

 

Au pied du château de Tours, l'esplanade des Justes sera inaugurée jeudi. L’ambassadeur d’Israël en France inaugurera jeudi l’esplanade des Justes parmi les Nations, au pied du château de Tours.

Cela fait plusieurs années déjà que l'idée trottait dans la tête de François Guguenheim, ancien président de la communauté juive de Tours et actuel vice-président du Comité français pour Yad Vashem (*) : donner le nom des Justes parmi les Nations à une place de la ville. Du nom de ces Français, qui, pendant la guerre, ont risqué leur vie pour cacher des juifs.

C'est en décembre 2013 que la municipalité de Jean Germain proposait l'esplanade qui se trouve au pied du château, une esplanade qui ne portait pas de nom. « Dans la mesure où je voulais que l'endroit soit suffisamment central pour qu'il ait un rôle pédagogique, j'ai tout de suite accepté », s'enthousiasme François Guguenheim.
Restait alors à régler un autre problème : le rapatriement de la stèle érigée dans la cour de la synagogue. Une stèle signée du maître-verrier tourangeau Jean-François Wiart qui porte déjà le nom des quarante Tourangeaux nommés parmi les Justes de la Nation. « Le président de la communauté juive, Paul Lévy, a accepté de déplacer cette stèle au pied du château, ce qui donnera un vrai sens à notre démarche », conclut le représentant de Yad Vashem.
L'inauguration du site aura jeudi matin à 11 h, en présence de Yossi Gal, ambassadeur d'Israël en France, de François Guguenheim, de Serge Babary, maire de Tours, et du préfet Jean-François Delage. « Nous saluons la démarche de la ville de Tours, insiste François Guguenheim, elle va pouvoir adhérer au réseau des villes et villages des Justes parmi les Nations. »
Outre les discours qui marqueront l'évènement, une chorale de Saint-Cyr-sur-Loire viendra notamment entonner « Le Chant des partisans », tandis qu'une collégienne d'Esvres, qui a visité le camp d'Auschwitz, lira un poème. « Pour marquer la dimension pédagogique de cet évènement, précise François Guguenheim, nous avons invité tous les collèges et lycées du département. »

(*) Mémorial construit à Jérusalem en mémoire des victimes juives de la Shoah.

J.BZ