Une belle inauguration pour la "Place Abbé Claudius Fournier"

Il y avait foule sur le parvis de l’église de Vers dimanche 7 octobre 2012 en fin de matinée, juste après la messe célébrée par les pères Jacques Fournier et Paul Guret. La population de la commune était en effet conviée à la cérémonie d’inauguration de la place « Abbé Claudius Fournier (ancienne place de l’église), curé de la paroisse de Vers de 1929 à 1961.

Sous un ciel bas et humide, le maire, Raymond Villet, a évoqué la mémoire de Claudius Fournier avant que Dominique Ernst, maire-adjoint, ne lise l’éloge funèbre qui avait été prononcé par le maire de l’époque, Charles Gros, lors des funérailles du curé de Vers, en janvier 1961. Il y eu ensuite le Père Jacques Fournier, neveu de Claudius et également ancien curé de Vers, qui a détaillé l’action de son oncle durant la guerre et l’aide qu’il reçut de plusieurs habitants de la commune.

Après les discours, Raymond Villet et Jacques Fournier ont dévoilé la plaque de la nouvelle place.


Claudius Fournier S’il a beaucoup œuvré pour le développement de sa paroisse, l’abbé Claudius Fournier aura marqué l’histoire de la commune en créant en 1945 le pèlerinage de Notre Dame des Voyageurs. Ce dernier a pour cadre un site remarquable des hauts de Vers sur lequel il fit ériger une statue de la Sainte-Vierge et construire une chapelle. Par ce pèlerinage, l’abbé voulut remercier la Sainte-Vierge d’avoir protégé la commune contre la barbarie nazie, notamment lors des terribles journées des 16 et 17 août 1944 où furent incendiés les villages de Bloux, Chevrier et Valleiry. Durant l’occupation allemande, le curé de Vers a aussi accueilli beaucoup de familles de réfugiés juifs dans son presbytère. Malgré les risques encourus, il a, avec l’aide de plusieurs habitants de la commune, sauvé la vie de ces réfugiés en les guidant vers la frontière suisse toute proche.
C’est pour cette attitude exemplaire que l’abbé Claudius Fournier a reçu à titre posthume, lors du pèlerinage du 1er août 1993, la médaille des Justes parmi les Nations décerné par l’État d’Israël.
Dans le prolongement de cette distinction, la fondation Yad Vashem sollicite les communes concernées pour qu’elle perpétuent la mémoire de ces héros de l’ombre en donnant leur nom à un lieu public. C’est ce qu’a fait le conseil municipal de Vers, en inaugurant ce dimanche la place « Abbé Claudius Fournier », avant que l’assemblée ne se retrouve à la salle communale pour un vin d’honneur.

D.ERNST

source: http://www.vers74.fr/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=47&Itemid=152 du 09/10/2012