3ème diner de Gala du Comité Français pour Yad Vashem

Jean-Raphaël Hirsch passe le flambeau de la mémoire à Pierre-François Veil

Le Dîner de Gala du Comité Français pour  Yad Vashem s’est tenu au Pavillon Dauphine à Paris, le 24 novembre dernier. Sous le haut patronage de Simone Veil et en présence de son excellence Yossi Gal, ambassadeur d’Israël en France, cette soirée était placée sous le signe de l’enseignement aux jeunes générations des valeurs incarnées par les Justes parmi les Nations : « Plus que jamais, le monde a besoin des Justes ».

Au cours de la soirée, en présence du Président d’Honneur  Paul Schaffer, le Président du Comité Français, Jean-Raphaël Hirsch a passé le témoin au nouveau président, Pierre François Veil, qui représente la relève de la nouvelle génération chargée de transmettre la dimension éthique de la Shoah et son message de responsabilité, de tolérance et de démocratie. Par ailleurs, tous les intervenants de cette soirée ont exprimé leurs craintes d’une résurgence de l’antisémitisme en France et la nécessité d’une vigilance accrue afin que les sombres heures des années de la Shoah ne puissent pas revenir.

Parmi les personnalités, on pouvait remarquer la  présence de Serge et Beate Klarsfeld, Zvi Tal, Ministre Plénipotentiaire, du Grand Rabbin de France Haïm Korsia et du Grand Rabbin de Paris Michel Guguenheim, du Général d’Armée Jean-Louis Georgelin et de Nicole Guedj, ancien ministre. Enfin, venus tout spécialement de Jérusalem : Shaya Ben Yehuda, Directeur des Relations Internationales de Yad Vashem et Miry Gross, Directrice des Relations avec les pays francophones ont délivré le message de Yad Vashem : « Nous comptons sur vous pour soutenir de toutes vos forces et de tous vos moyens les programmes éducatifs de Yad Vashem afin que les valeurs des Justes parmi les Nations soient enseignées à Jérusalem, au plus grand nombre, et se diffusent, comme une lumière bienfaisante, partout dans le monde ».

Catherine Vieu-Charier, adjointe à la mairie de Paris en charge de la mémoire, annonça que la ville de Paris rejoignait le réseau "Villes et Villages des Justes parmi les Nations" créé par le Comité Français pour Yad Vashem en 2010. Cette annonce n’a pas manqué de réjouir Thierry Vinçon, Maire de Saint-Amand Montrond et président du réseau, ainsi qu’Eliane Wauquiez-Motte, maire du Chambon sur Lignon, tous deux présents à cette soirée. Le réseau "Villes et Villages des Justes" a pour ambition de réunir les communes ayant nommé un lieu à la mémoire des Justes (rue, place, allée, jardin, esplanade, etc). Ainsi, les valeurs portées par ces hommes et ces femmes qui se sont opposés à l’occupant et au régime de Vichy, seront transmises aux générations futures.

Au cours de la soirée Michel Jonasz interpréta avec talent plusieurs chansons et Frédéric Encel fit un point clair et précis sur la situation géopolitique au Moyen Orient. Nicolas Roth, infatigable militant de la mémoire qui a soutenu le projet de collecte des noms présenté l’an dernier au Diner de Gala a reçu une "Clé de Yad Vashem" pour son dévouement et sa générosité. Cette soirée fut orchestrée avec brio, cette année encore, par Béatrice Boukris et Jean-Pierre Levy, ainsi que  l’équipe d’organisation du Comité Français pour Yad Vashem, encadrée par Jean-Pierre Gauzi, Secrétaire Général et David Adam, Directeur.

 







Changement de présidence Pierre François Veil à la suite de Jean-Raphaël Hirsch Pierre François Veil nouveau Président du Comité Yad Vashem Jérusalem et Paris Clé de Yad Vashem remis à Nicolas Roth Diplôme d'honneur remis à Jean-Raphaël Hirsch Catherine Vieu-Charrier adjointe d'Anne Hidalgo Maire de Paris Haïm Korsia, Yossi Gal, Christian Poncelet Michel Jonasz et son pianiste Yves Angelo Nicolas Roth et Paul Schaffer Ruth Elkrief et Michel Jonasz Intervention de Frédéric Encel