Evènements

Le dîner de gala du 25 novembre 2013

mardi 7 janvier 2014

Intervention du président Jean Raphaël Hirsch Dîner de Gala annuel du Comité Français pour Yad Vashem Le 25 novembre 2013 en faveur de la collecte des noms sous le haut Patronage de

Madame Simone Veil Présidente d’Honneur, en présence de  Son Excellence Monsieur Yossi Gal  Ambassadeur d’Israël en France et avec Alexandre Adler et son analyse sur la situation au Moyen orient.

Six millions de Juifs ont été assassinés pendant la Shoah, sans sépulture. Quatre millions de noms ont déjà été identifiés : ils sont inscrits à jamais dans la « Salle des Noms » Près de 2 millions de noms restent encore inconnu, Yad Vashem poursuit son travail de recherche des noms manquants pour leur redonner une identité et un visage, afin de perpétuer leur souvenir. La vraie mort c’est l’oubli ! 

« Ils nous enlèveront jusqu'à notre nom… » De gauche à droite – Paul Schaffer, Shaya Ben Yehouda, Maxi Librati, Judith Pisar, Miry Gross, Avner Shalev, Jean-Rapahaël Hirsch, Jacky Schaffer, Jean-Pierre Levy, Samuel Pisar, Alexandre Adler.

"Ils nous ont pris nos vêtements, nos chaussures, et même nos cheveux ; si nous parlons, ils ne nous écouteront pas, et même s'ils nous écoutaient, ils ne nous comprendraient pas. Ils nous enlèveront jusqu'à notre nom : et si nous voulons le conserver, nous devrons trouver en nous la force nécessaire pour que derrière ce nom, quelque chose de nous, de ce que nous étions, subsiste…"

Primo Levi, Si c’est un homme

 



Information juive de décembre 2013

Information_juive_decembre_2013.pdf (133,9 KB)

Lire la suite

Evènements marquants 2012

mercredi 2 janvier 2013

Le 9 janvier 2012 – Pièce de théâtre écrite et jouée par Gilles Ségal : "En ce temps-là, l'amour...", soirée privée organisée par le Comité, qui a attiré près de 150 spectateurs, adhérents et sympathisants. Gilles Ségal nous touche profondément et nous tient en haleine tout au long du récit qu'il se décide enfin à faire à son fils, par bande magnétique interposée, d'un souvenir qui le hante. Il lui raconte le comportement surprenant d'un père envers son fils, pendant leur interminable voyage en train, vers les camps de la mort.

Le 17 février 2012 – Inauguration du collège "Mathilde Marthe Faucher, Juste parmi les Nations", à Allasac, en présence de François Hollande,député et président du conseil général de la Corrèze.

Les 25 et 26 février 2012 - Au théâtre Peskine de Blois, « Juste une cachette ? », pièce de théâtre pour cinqcomédiens, dont deux enfants, qui nous replonge sousl’Occupation et s’appuie sur des documents transmis par le Comité : du théâtre pour raviver la flamme des Justes.

Du 17 au 22 avril 2012 – Voyage des petits enfants de "Justes parmi les Nations" pour Yom Hashoah 5772, en partenariat avec la Fondation France-Israël présidée par Nicole Guedj.

Le 2 mai 2012 – Mise en ligne du nouveau site internet du Comité français, quis’articule autour de trois axes : « La vie du Comité français »,« les Justes parmi les Nations », « Yad Vashem et vous ».

Le 2 mai 2012  – Parution du livret « Les Justes parmi les Nations de la région centre », réalisé par la mission interdépartementale mémoire et communication de l’ONAC-VG, région centre, en partenariat avec le Comité. Ce livret recense les 130 Justes de la région centre en contextualisant leur histoire.

Le 4 juin 2012 – Réunion des délégués régionaux du Comité Français pour Yad Vashem, à Paris, point de rencontre annuel de la vingtaine de délégués qui assurent les cérémonies de remise de médaille et d’inauguration de lieux de mémoire.

Le 10 juillet 2012 - Cinq ans après l’inauguration au Panthéon de la plaque à la mémoire des Justes de France, la médaille des Justes parmi les Nations fait son entrée officielle au musée de la Légion d’honneur, à Paris. 

Du 15 au 18 Juillet 2012 - Yad Vashem au 32e Congrès International de Généalogie Juive à Paris, dont la Shoah et le rapatriement des Juifs d'Afrique du Nord étaient deux thèmes majeurs.Plus de 200 conférences ont été données par des intervenants de renom, parmi lesquels, Alexander Avraham, directeur de la Salle des Noms et Zvi Bernhardt, l'un des responsables des Archives de Yad Vashem. Le Comité Français était également présent avec un stand.

Le 22 juillet 2012 – Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux Justes de France, à l’emplacement du Vel d’Hiv. Marie Theulot, fille et petite-fille de Juste, a prononcé un discours rappelant les actions courageuses de son grand-père Georges Vigoureux, commissaire de police, aidé par son jeune fils.

Le 12 septembre 2012 - Première réunion du Réseau « Villes et Villages des Justes de France » à l’Hôtel de Ville de Paris, sous le parrainage de Bertrand Delanoë, Maire de Paris. Ce réseau a pour objectif de fédérer les communes qui ont créé un lieu de mémoire en hommage aux Justes parmi les Nations.

Le 12 septembre 2012 - Conférence de l’historien Patrick Cabanel à l’hôtel de Ville de Paris, autour de son livre « Les Justes en France », publié en février 2012. Cet ouvrage a pu voir le jour grâce à la coopération du Comité Français qui a accueilli l’auteuret a mis à sa disposition son fonds documentaire sur les dossiers des Justes.

Le 13 novembre 2012 –Dîner de Gala destiné à soutenir les activités de l’Ecole Internationale pour l’Enseignement de la Shoah de Yad Vashem,organisé par le Comité français, sous le patronage de Simone Veil. Ce dîner, dont l’invité d’honneur était le professeur René Frydman, a rassemblé plus de 250 participants dans les prestigieux salons du Pavillon Dauphine.

Le 22 novembre 2012 – Inauguration de l’exposition « Les Justes de l’Isère » à Grenobledans le Palaisdu Parlement, devant plus de 200personnes. Cette exposition, en partie préparée au siège du Comité, restera  ouverte au public jusqu’au 20 mai 2013. Cetravail de recherche a aussi donné naissance à un ouvrage collectif, ainsi qu'àun film de 52 minutes et à des rencontres publiques, conférences etprojections.

 

Lire la suite

Juste une cachette

samedi 25 février 2012

Pièce de théâtre

Un enfant est sur le quai. Une inconnue lui arrache son étoile et l’emmène à la gendarmerie. Ailleurs, un meuble est vite remis à sa place.
On se tait, on guette…
C’est bon, la nuit devrait être clémente cette fois.
Nous sommes au Village, petite bourgade du centre de la France ; enfin de ce qu’il en reste, puisque le pays est coupé en deux et que les occupants grouillent.

Les réfugiés aussi. Nous sommes en 1942.
« Qu’est-ce que je fais de ce bébé ? » se demande une jeune femme. « Demain, une rafle a lieu, je préviens les voisins ? » - Que faire ? Poursuivre son quotidien, suivre les lois ou … ?

Plaquette

Agenda

Dossier presse

Dossier Artistes

Dossier pédagogique

 



Lire la suite