Désobéir pour sauver

Contenu de l'exposition

Au 1er septembre 2009, 54 policiers et  gendarmes français ont reçu le titre de « juste parmi les Nations »

Pour avoir sauvé des Juifs pendant la seconde guerre mondiale. Dans la France occupée par l’Allemagne nazie, ces hommes ont renoncé à l’obéissance que leur imposait leur fonction. Malgré les risques auxquels ils s’exposaient, mus par la seule voix de leur conscience et de leur humanité, ils ont refusé de « livrer » des

Juifs à la Déportation, contrant les ordres donnés par les responsables du régime de Vichy.

Cette exposition, au sujet inédit, souhaite rendre hommage à ces 54 policiers et gendarmes « Justes » et à leurs nombreux collègues restés à ce jour anonymes, en mettant en lumière les valeurs humaines et citoyennes qui les ont animés. Elle présente les histoires d’hommes et de femmes dont les chemins, à tout jamais liés, se sont croisés aux heures les plus sombres de notre Histoire.

La responsabilité de l’État français et le rôle des forces de l’ordre dans la répression antisémite puis la Déportation des Juifs de France y sont bien entendu rappelés. Toutefois cette évocation ne prétend, en aucun cas, dresser un panorama exhaustif de la France occupée, de la seconde guerre mondiale ni de la Shoah. Nous espérons que cette exposition, en suscitant l’intérêt des jeunes générations, puisse être un outil pédagogique éminemment vecteur de citoyenneté et une contribution au rapprochement des forces de l’ordre et de la Nation.

Le fruit d’un riche partenariat entre Ministères et associations

Née de l’initiative du président de l’Association des anciens combattants de la police nationale (AACPN), Monsieur Alain MANGOU, ce projet est le fruit d’un riche partenariat entre ministères –Défense/Intérieur – et associations (Yad Vashem France et Jérusalem).

Cette exposition réalisée par le Département de la mémoire combattante de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), conçue d’une manière didactique, s’adresse plus particulièrement aux jeunes citoyens en devenir.

À qui s'adresse-t-elle ?

Cette exposition  transmise par l’ONAC s'adresse à tous les publics et notamment aux jeunes. Elle est à la disposition des associations, musées, établissements scolaires, maisons de la culture, maisons de la vie associative, mairies,

Conditions

L'exposition est prêtée par l’ONAC à titre gratuit. 

Sur simple demande à l’ONAC départemental.

Seuls sont à la charge des exposants :

  • Voir les conditions avec l’ONAC local