Les Justes parmi les Nations de Saint-Amand-Montrond et de son arrondissement

Voir l'exposition de l'Institut culturel Google

visitez le site de la ville

voir le lieu de mémoire

Square de la place principale

La réalisation de cette exposition numérique consacrée aux Justes de Saint-Amand-Montrond a été menée sous la responsabilité du Comité Français pour Yad Vashem, dans le cadre du projet « Villes et villages des Justes de France. »

Saint-Amand-Montrond et sa région présentent un très grand intérêt du point de vue historique car les événements survenus dans cette partie du Berry pendant la dernière guerre ont été divers et nombreux. L'arrondissement de Saint-Amand était constitué de la partie non occupée du département du Cher, au sud de la ligne de démarcation.

Beaucoup de Juifs se sont réfugiés ou cachés-là. Certains y ont été arrêtés, la plupart pour être déportés ensuite sans retour. Quelques-uns, même, y ont connu une mort tragique comme ceux que la Milice et la Gestapo ont sauvagement assassinés en juillet aux abords de Bourges, dans les puits de Guerry.

La plupart de ceux-là ont été déportés ensuite sans retour ou exécutés sommairement par la Milice et la Gestapo comme ce fut le cas en juillet et août 1944 aux abords de Bourges.

Ainsi, des événements survenus à Saint-Amand pendant la phase qui a précédé la Libération ont parfois eu un prolongement ailleurs dans le département, notamment à Bourges où la Gestapo et ses affidés étaient particulièrement actifs. Il est vrai que de nombreuses actions de résistance civile et militaire ont été menées dans le Cher, et en tout premier lieu dans la région Saint-amandoise où plusieurs personnes ayant sauvé des Juifs ont reçu le titre de Justes parmi les Nations.