Archives mensuelles : novembre 2016

Accueil/2016/novembre

SAINT-OFFENGE – Honorés pour avoir sauvé des enfants juifs durant la guerre

2016-11-29T00:00:00+01:00

SAINT-OFFENGE - Honorés pour avoir sauvé des enfants juifs durant la guerre Du 29/11/2016       “Quiconque sauve une vie sauve l’humanité”. Cette phrase, extraite du Talmud, est gravée sur chaque médaille que remet l’État d’Israël en reconnaissance des actions d’humanité et de courage des “Justes parmi les Nations” qu’il honore. Des actes de bravoure dont ont fait preuve Séraphine et Louis Darvey ainsi que Marthe et Jean-Claude Burnat pendant la Seconde Guerre mondiale. Installés à Saint-Offenge et au Montcel, ces quatre Savoyards, aujourd’hui disparus, avaient accueilli chez eux deux enfants juifs de 1943 à 1945 : Rachel et David [...]

SAINT-OFFENGE – Honorés pour avoir sauvé des enfants juifs durant la guerre2016-11-29T00:00:00+01:00

Le soldat qui avait sauvé 200 prisonniers de guerre juifs américains récompensé

2020-08-24T15:17:39+02:00

Le soldat qui avait sauvé 200 prisonniers de guerre juifs américains récompensé Du 25/11/2016       Le Sergent Roddie Edmonds avait refusé de révéler à un commandant allemand durant la Seconde Guerre mondiale quels soldats placés sous sa direction étaient Juifs  Un prisonnier de guerre américain qui avait protégé 200 autres détenus Juifs venus eux aussi des Etats-Unis au cours de la Seconde Guerre mondiale va être élevé au statut de Juste à titre posthume par la Fondation juive éponyme. La Fondation va remettre sa médaille de Yehi Ohr au Sergent Roddie Edmonds, qui avait refusé de révéler au commandement [...]

Le soldat qui avait sauvé 200 prisonniers de guerre juifs américains récompensé2020-08-24T15:17:39+02:00

Espartignac, en Corrèze, un couple distingué à titre posthume

2016-11-20T00:00:00+01:00

Espartignac, en Corrèze, un couple distingué à titre posthume Du 20/11/2016 André et Marie Grangeon ont caché une famille juive dans leur ferme d'Espartignac, pendant la guerre. Ce dimanche 20 novembre, ils ont reçu la médaille de "Justes parmi les Nations", la plus haute distinction délivrée par l'Etat d'Israël.  La commune d’Espartignac a vécu hier matin, un événement rare et hautement symbolique, la remise de médaille «Justes parmi les Nations».Cette cérémonie, à l’initiative du comité français Yad Vashem, honorait l’action de Marie et André Grangeon qui ont caché une famille juive, Herman Merkin, sa femme, Marjema, leur fils William et un [...]

Espartignac, en Corrèze, un couple distingué à titre posthume2016-11-20T00:00:00+01:00

Montréjeau – Un hommage solennel aux «Justes parmi les Nations»

2016-11-14T00:00:00+01:00

Montréjeau - Un hommage solennel aux «Justes parmi les Nations» Du 14/11/2016         Eric Miquel acceuille Serge Askienzi Pour les journées du patrimoine l'hommage fait aux «Justes parmi les Nations» ( notre article du 21.09 dernier) a permis le 10 novembre une rencontre avec Serge Askienazy accompagné de son épouse. Ce septuagénaire a été hébergé en 1940 à Montréjeau dans la maison de la famille Augendre Marien et Jeannette. Très touché par l'implication des élèves du Collège Bertrand Laralde avec la réalisation du film “La Mémoire des Justes”, Serge Askienazy est venu passer une journée auprès des Montréjeaulais [...]

Montréjeau – Un hommage solennel aux «Justes parmi les Nations»2016-11-14T00:00:00+01:00

Marcelle Porte-Bonnamour va recevoir dimanche la médaille de Juste parmi les Nations

2016-11-12T00:00:00+01:00

Marcelle Porte-Bonnamour va recevoir dimanche la médaille de Juste parmi les Nations Du 12/11/2016   La décoration a été remise à une petite-cousine de Marcelle Porte-Bonnamour.? © bruno barlier   À la demande de l’une de ses anciennes élèves, qu’elle avait cachée avec dix autres jeunes filles juives en 1944, l’ancienne directrice de l’école primaire supérieure de Bourganeuf, aujourd’hui disparue, sera honorée ce dimanche.   «C'était une femme toute jeune, très droite, qui demandait une grande discipline au collège. On ne l'aurait jamais imaginé autant impliquée dans la Résistance. Elle ne disait rien mais faisait beaucoup et on a compris très [...]

Marcelle Porte-Bonnamour va recevoir dimanche la médaille de Juste parmi les Nations2016-11-12T00:00:00+01:00

Lédignan : hommage aux Justes parmi les Nations

2016-11-10T00:00:00+01:00

Lédignan : hommage aux Justes parmi les Nations Du 10/11/2016       Une émouvante cérémonie s’est tenue samedi 5 novembre en présence des familles et amis des quatre Justes de Lédignan. À Lédignan, durant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs personnes ont hébergé des Juifs et obtenu, bien plus tard, le titre de Juste parmi les Nations. Samedi 5 novembre, Bernard Cauvin, maire du village, a inauguré un parvis pour leur rendre hommage, près du collège. Les familles et amis des couples Miolan et Muller, Justes parmi les Nations, et amis et famille Lévita, Judkiewicz et Szwarcberg secourus à Lédignan pendant [...]

Lédignan : hommage aux Justes parmi les Nations2016-11-10T00:00:00+01:00

Un couple de Surgères reconnu comme « Justes parmi les nations »

2016-11-07T00:00:00+01:00

Un couple de Surgères reconnu comme "Justes parmi les nations"     Du 07/11/2016 Renée Kummerman entourée d'une partie des descendants de la famille Rippe © Radio France - Charlotte Jousserand Arthur et Madeleine Rippe ont reçu ce dimanche à titre posthume la distinction de "Justes parmi les nations" décernée aux hommes et aux femmes qui ont aidé et caché des familles et des enfants juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Arthur et Madeleine Rippe ont reçu ce dimanche à titre posthume la médaille et le certificat de "justes parmi les nations" remis par l'Etat d'Israël. Pendant la seconde guerre mondiale, [...]

Un couple de Surgères reconnu comme « Justes parmi les nations »2016-11-07T00:00:00+01:00

André et Marie ont caché, en 1942, une famille juive parisienne

2016-11-03T00:00:00+01:00

André et Marie ont caché, en 1942, une famille juive parisienne Du 03/11/2016 André (à droite) a sauvé la famille Merkin (en haut) et David (en bas). © photo agnes gaudin Michel Demonjean raconte le courage de ses grands-parents. En 1942, ils ont caché une famille juive. Ils sont déclarés Justes parmi les nations depuis 2014 et recevront leur distinction à titre posthume le 20 novembre. «Willy », c'est le surnom que donne Michel Demonjean à celui qu'il a connu tout petit : William Merkin. Avec ses parents, Herman et Marjema Merkin et un ami de son père, David Sheinberg, ils [...]

André et Marie ont caché, en 1942, une famille juive parisienne2016-11-03T00:00:00+01:00

Contact Info

6 avenue de la Motte-Picquet 75007 Paris

Téléphone: 01 47 20 99 57

Web: https://yadvashem-france.org

Articles récents