Dossier n°11443 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Louis Felten

Année de nomination : 2008
Date de naissance : 24/01/1913
Date de décès : 14/11/1994
Profession : Sous-brigadier de police

Jeanne Felten Kleisser

Année de nomination : 2008
Date de naissance : 22/02/1915
Date de décès : 20/03/1995
Profession : sans profession, mère de 3 enfants
    Localisation Ville : Héricourt (70400)
    Département : Haute-Saône
    Région : Bourgogne-Franche-Comté

    L'histoire

    Louis Felten, né en 1913 et Yvan Rueff, juif né en 1906, sont tous deux originaires de Guebwiller, dans le Haut-Rhin. Guevwiller abritait une forte communauté juive très ancienne.
    Les deux amis se marient. Louis épouse Jeanne, originaire de Soultz (Haut-Rhin) et Yvan épouse Maria, une alsacienne catholique de Wasserbourg (Haut-Rhin).

    Dans les années 1935, le travail manque à Guebwiller. Louis et Jeanne Felten viennent s’installer à Exincourt dans le Doubs. Louis trouve un emploi aux forges d’Audincourt. Ils habitent aux cités Pologne d’Exincourt. Leur fille Jeannine nait en 1937.

    Yvan et Maria Rueff viennent les rejoindre. Ils trouvent un emploi aux usines Peugeot à Sochaux et habitent rue des Gouttes à Exincourt. Maria Rueff sera la marraine du petit Raymond qui naît en 1940 chez les Felten. Suivra Daniel, qui nait le 8 avril 1942.

    Louis Felten veut devenir policier et entre à l’école de police à Plombières-les-Dijon. En 1942 il est nommé au commissariat d’Audincourt et en juillet 1943 il est muté au commissariat d’Héricourt (Haute-Saône) où il restera toute sa carrière jusqu’à 1968.
    Louis et Jeanne Felten s’installe à Héricourt, rue du Faubourg de Belfort, avec leurs 3 enfants. La maison est séparée de la Kommandantur par un château.

    Lorsque la situation pour les Juifs devient trop dangereuse, Louis et Jeanne Felten proposent à Yvan Rueff de le cacher en le faisant passer pour un cousin éloigné aux yeux des voisins.
    Yvan restera ainsi à l’abri du 5 Février 1944 au 28 Août 1944.

    Maria Rueff est arrêté « parce que juive » et internée à Drancy. Elle sera relâchée après avoir fourni la preuve qu’elle est catholique.
    A la fin du mois d’août 1944, Yvan Rueff rejoindra le maquis de Lomont grâce à l’aide de Louis Felten*.

    Louis Felten, qui parle allemand est informé des rafles imminentes et prévient des juifs d’Héricourt.

    Le 11 septembre 1944, Louis Felten est arrêté et déporté à Heilbronn en Allemagne. Il sera libéré le 1er mai 1945.

    Après la guerre, ils sont à nouveau tous réunis et l’amitié entre les deux familles perdurera et lorsque Jeanne Felten donnera naissance à son troisième enfant, Josiane, en 1950, c’est Yvan qui sera son parrain.

    Pour ses actes, Louis Felten* sera honoré de la Croix de guerre, la Médaille militaire, la Croix du combattant volontaire de la résistance, la Médaille de la déportation et sera fait Chevalier de la Légion d’honneur le 18 novembre 1964.

    Le 26 octobre 2008, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné le titre de « Juste parmi les Nations » à Jeanne et Louis Felton.

    Exposition: Désobéir pour sauver

    Documents annexes

    Article de presse - L'est républicainArticle de presse – L’est républicain
    Article de presse Article de presse

    Articles annexes




    Mis à jour il y a 2 mois.