Dossier n°11662

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2009
Joseph Fougère
Année de nomination : 2009
Date de naissance : 19/04/1910
Date de décés : 17/03/1964
Profession : Gendarme

Yvonne Fougère Lavaud
Année de nomination : 2009
Date de naissance : 30/10/1910
Date de décés : 25/01/1976
Profession : Ménagère, mère de 5 enfants

Adrienne Mangon Caffarel
Année de nomination : 2009
Date de naissance : 21/10/1919
Date de décés : 16/01/2004
Profession : sans profession

Landry Mangon
Année de nomination : 2009
Date de naissance : 15/07/1912
Date de décés : 17/09/1973
Profession : Maréchal des Logis Chef

Localisation Ville : Saint-Martin-Vésubie (6450)
Département : Alpes-Maritimes
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 05 Septembre 2010


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    Yvonne et Joseph Fougère
    Maurice Dreymann est arrivé en France en 1933. Il épouse Hélène Lilienbaum en 1936. Une fille Cécile naît en 1937. Maurice s’engage dans la Légion Etrangère. Après la débâcle en 1940, il est libéré et la famille s’installe à Savigny-sur-Faye dans la Vienne. Un garçon prénommé Jean-Claude naît en 1942.

    Au printemps 1943, la famille s’installe à Saint-Martin de Vésubie où elle loge en face de la gendarmerie. En septembre lors du repli des Italiens, Maurice part vers l’Italie. Les gendarmes conseillent alors à Hélène enceinte de 8 mois de fuir et de se cacher dans la montagne.

    Le gendarme Joseph Fougère et sa femme Yvonne proposent alors de garder Cécile. Ils ont trois enfants, en mettent un en garde chez la grand-mère et prennent Cécile à la place, ce qui leur fait toujours trois enfants.

    Jean-Claude, un bébé blond, est pris en charge par le Maréchal des Logis Mangon, dont la femme est blonde.

    Mi-décembre 1943, Liliane Lilienbaum, qui travaillait à l’OSE, vient rechercher les deux enfants. Cécile est envoyée dans une maison d’enfants à Argonnex en Savoie où elle restera jusqu’en 1945. Jean-Claude rejoint sa mère à Vic-sur-Cère dans le Cantal où elle a accouché de Gérard.

    Joseph Fougère a été dénoncé pour avoir aidé des Juifs et des réfractaires. Il fut arrêté par la Gestapo, emprisonné à Nice et Torturé. Il put heureusement être libéré en août 1944.

    Le 22 septembre 2009, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Landry Mangon et à son épouse Madame Adrienne Mangon ainsi qu’à Monsieur Joseph Fougère et à son épouse Madame Yvonne Fougère.

    Landry Mangon et Jean-Claude Deyman

    Les enfants Fougère

    Les "enfants" Mangon et Fougère avec leurs diplômes

    Daniel et Marie Pierre Misarelli de la Mairie de Saint Martin Vésubie

    Joseph & Yvonne Fougère

    Joseph & Yvonne Fougère

    Exposition: Désobéir pour sauver

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes




    Mis à jour il y a 11 mois.