Dossier n°12133A

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2012
Edmond Bauger
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 30/07/1898
Date de décés : 29/12/1984
Profession : Cultivateur

Marie Bauger Piffault
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 10/04/1905
Date de décés : 13/04/1991
Profession : Cultivatrice

Localisation Ville : Charenton-du-Cher (18210)
Département : Cher
Région : Centre-Val de Loire

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 27 Avril 2014


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire


     

    Charles Krameisen né en 1901 à Siéniava en Pologne s’était réfugié avec sa femme et ses deux enfants à Saint Amand Montrond dans le Cher.

    Il vendait des vêtements de travail et se déplaçait à bicyclette de ferme en ferme. C’est ainsi qu’il fit connaissance de Edmond et Marie Bauger et de leurs trois enfants, Fernand né en 1922, Adrien né en 1924 et Marcelle née en 1931.

    Connaissant les opinions d’Edmond Bauger, il lui demanda s’il pourrait en cas de besoin, se cacher dans leur ferme isolée.

    En 1943 il ne répond pas à une convocation lui ordonnant de se rendre à Limoges et vient se réfugier dans la ferme des Bauger où il restera environ dix mois.

    Il est le seul rescapé de la tragédie des Puits de Guerry où 36 personnes, dont Madame Krameisen sont sauvagement assassinées. Bravant la Milice, il parvient, pieds nus, à s’échapper. Blessé, rampant, il parvient à la ferme des Guillaumin. Ces derniers, bien qu’il soit activement recherché, le gardent pendant trois jours. Une chaîne de braves gens lui permettent de quitter ce lieu trop dangereux. Déguisé en paysan, il parvient à se rendre à la ferme des Bauger. Edmond et Marie Bauger le cachent jusqu’à la fin de la guerre.

    Le 8 Mai 2012, L’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Edmond Bauger et son épouse Germaine Marie.

    Galerie: Les Justes parmi les Nations de Saint-Amand-Montrond et de son arrondissement

    Documents annexes

    Invitation cérémonie Bauger Invitation cérémonie Bauger
    10 septembre 2014 15:36:29

    Articles annexes




    Mis à jour il y a 11 mois.