Dossier n°12384 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Attilio Garagnoli

Année de nomination : 2012
Date de naissance : 06/06/1895
Date de décès : 06/10/1996
Profession : Fermier

Marie Garagnoli Bevignani

Année de nomination : 2012
Date de naissance : 01/08/1897
Date de décès : 23/03/1992
Profession : Fermière

    Localisation Ville : Cabrières d’Avignon (84220)
    Département : Lot
    Région : Occitanie

    L'histoire

    Attilio Garagnoli

    Les cinq membres de la famille Garagnoli sont originaires d’Italie et ont émigré en France en 1925. Attilio et Marie Garagnoli habitent à Cabrières d’Avignon. Ils font partie de la vague d’émigration des antifascistes qui ont quitté l’Italie dans les années 1920 suite à l’arrivée de Mussolini au pouvoir.

    Pendant la guerre, la famille Pulvermacher a fui Paris et s’est installée dans une maison louée à Cabrières d’Avignon. Les Garagnoli et les Pulvermacher entrent en contact lorsque Monsieur Pulvermacher entend une diffusion de la BBC venant de la maison des Garagnoli et demande à l’écouter aussi.

    Au mois de mars 1944, les Allemands arrivent dans le village. Monsieur Pulvermacher avoue à la famille Garagnoli qu’ils sont juifs. Les Garagnoli prennent alors en charge leurs voisins ainsi que deux cousins faisant partie d’un groupe de résistants venus au village dans le cadre d’une mission. Les Garagnoli les cachent, les nourrissent et les soutiennent moralement durant toute cette période jusqu’à la Libération.

    Le 13 juin 2012, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Attilio Garagnoli et à son épouse Madame Marie Garagnoli.

    Documents annexes

    Article de presseArticle de presse
    Invitation cérémonie GaragnoliInvitation cérémonie Garagnoli

    Articles annexes