Dossier n°4635

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1990
Amélie Brisolier Pigeon
Année de nomination : 1990
Date de naissance : 29/12/1910
Date de décés : 06/07/2003
Profession :

Louis Brisolier
Année de nomination : 1990
Date de naissance : 29/09/1908
Date de décés : //
Profession : Gendarme

Localisation Ville : Paris (75000)
Département : Paris
Région : Île-de-France

Lieu de mémoire

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

La situation des Juifs à Paris étant devenue critique en 1942, le docteur Sara Klajner, dont le mari était prisonnier de guerre en Allemagne, fit appel à l’aide de son amie Amélie Brisolier. Amélie la lui accorda sans hésiter et lui proposa sa carte d’identité. Sara accepta avec reconnaissance. Louis, le mari d’Amélie, était gendarme; pourtant c’est lui qui remplaça avec soin la photo de sa femme par celle de Sara. Le docteur Klajner put ainsi circuler librement en France avec une carte d’identité qui faisait d’elle une française non juive. Elle quitta Paris pour s’installer en zone non occupée, où elle vécut sous son nom d’emprunt. Après la guerre, M.Klajner, libéré, rentra en France et retrouva sa femme. Sara reprit contact avec les Brisolier et les deux familles se rencontrèrent. Louis Brisolier se mit au garde à vous et déclara qu’il n’avait fait que son devoir d’homme libre. Plus tard il écrivit : « Nous sommes heureux d’avoir pu aider cette amie à franchir ces moments difficiles, C’est pour nous la satisfaction du devoir accompli et le plaisir d’avoir joué un tour à ceux que nous pensons. » Sara Klajner devint le médecin des Brisolier, et notamment de leurs deux fils, officiers de haut rang dans l’armée française.

Le 7 juin 1990, l’Institut Yad Vashem de jérusalem a décerné à Louis et Amélie Brisolier le titre de Juste parmi les Nations.

 

Exposition: Désobéir pour sauver

Documents annexes

Article de presse du 06/05/2004 Article de presse du 06/05/2004
22 septembre 2017 09:33:04

Articles annexes