Dossier n°4898

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1991
Gaston De Créty
Année de nomination : 1991
Date de naissance : 26/11/1888
Date de décés : 29/05/1952
Profession : Châtelain

Jeanne De Créty Servan
Année de nomination : 1991
Date de naissance : 19/05/1903
Date de décés : 07/10/1990
Profession : Châtelaine

Localisation Ville : Château d’Anlhiac par Excideuil (24160)
Département : Dordogne
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Gaston et Jeanne de Créty vivaient dans leur château d’Excideuil en Dordogne. Gaston avait pour ami André Wormus, un Juif qui avait été fait prisonnier de guerre comme lui pendant la première guerre mondiale; les deux hommes s’étaient retrouvés dans le même camp. Lorsque sous l’Occupation, André fut arrêté, puis déporté, les de Créty donnèrent asile à ses deux soeurs, son beau-frère et sa nièce. En novembre 1942, ils accueillirent également les deux fils de M. Bernheim, un vieil ami du baron qui partait rallier les Forces françaises libres à l’étranger. Les enfants, âgés alors de dix et douze ans, restèrent au château jusqu’à la Libération en septembre 1944. Après la guerre, les réfugiés rapportèrent que Gaston et Jeanne de Créty s’étaient occupé d’eux avec chaleur et dévouement. Ils savaient pourtant qu’ils risquaient leur vie en hébergeant des Juifs. Après le massacre d’Oradour-sur-Glane, des troupes SS à la recherche de Juifs et de partisans firent irruption au château. Sans se laisser intimider, le baron et sa femme continuèrent à protéger leurs hôtes clandestins : des prisonniers de guerre qui s’étaient échappés, des maquisards blessés et des Juifs.

Le 9 décembre 1991, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah a décerné à Gaston et Jeanne de Créty le titre de Juste parmi les Nations. 

Château d'Excideuil demeurre des Créty en Dordogne copyright Isabelle Cochin de Créty

Jeanne copyright Isabelle Cochin de Créty 2

Gaston copyright Isabelle Cochin de Créty

Les enfants Bernheim entourant les filles de Gaston & Jane copyright Isabelle Cochin de Créty

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes