Dossier n°691 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Maurice Morlon

Année de nomination : 1971
Date de naissance : 19/09/1908
Date de décès : 16/04/1988
Profession : Inspecteur de police
    Localisation Ville : Marmande (47200)
    Département : Lot-et-Garonne
    Région : Nouvelle-Aquitaine

    L'histoire

    Maurice Morlon était inspecteur de police à Marmande (Lot-et-Garonne). Pendant la guerre, il fournit des tampons officiels portant la mention « Sûreté Nationale » à Michel Blum, un médecin juif qui fabriquait de faux papiers d’identité pour les Juifs et les résistants. Il apposait aussi ce tampon sur des cartes d’identité en blanc que lui donnaient ses collègues. Souvent c’était l’inspecteur lui-même qui remettait les faux papiers à leurs destinataires, parfois des Juifs qu’il ne connaissait pas. Le docteur Jacqueline Ducas, encore enfant pendant l’Occupation, se souvient du jour où Maurice Morlon est venu voir ses parents pour leur donner les précieux papiers, véritables passeports pour la vie. L’inspecteur faisait usage des informations reçues dans le cadre de ses fonctions pour prévenir les Juifs des perquisitions et arrestations prévues. En se livrant à ces activités, Maurice Morlon prenait d’énormes risques. Si elles avaient été découvertes, il aurait payé cher son courage et sa générosité. L’inspecteur finit par quitter son poste pour prendre le maquis et se battre au sein de la Résistance.

    Le 7 septembre 1971, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Maurice Morlon le titre de Juste parmi les Nations.

    Exposition: Désobéir pour sauver

     




    Mis à jour il y a 3 semaines.