Le réseau d’Assise et le sauvetage des Juifs

Le titre honorifique de Juste Parmi les Nations est une reconnaissance accordée par le Mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem aux personnes non juives qui ont risqué leur vie pendant la Seconde Guerre Mondiale pour aider des Juifs à échapper à la persécution nazie.

 

Près de 500 personnes portant ce titre viennent de la seule Italie. A cette époque, une sorte de chemin de fer souterrain avait été installé pour les Juifs d’Italie, sous le nom de « Réseau d’Assise ».

Pendant l’occupation de l’Italie par les Nazis et la traque des Juifs qui s’ensuivit, Monseigneur Giuseppe Placido Nicolini (sur la photo) ordonna au Père Aldo Brunacci de commencer à aider les Juifs en les cachant dans les monastères et les couvents.

On fournit à beaucoup d’entre eux de faux papiers, prétendant qu’ils venaient du Sud de l’Italie, soit d’une zone qui avait déjà été libérée par les Américains. Cela rendait difficile aux Nazis de vérifier leur identité.

Le clergé catholique de la région requit aussi l’aide d’habitants locaux pour imprimer les faux documents et aider à la fuite.

En tout, 300 Juifs environ reçurent l’aide du Réseau d’Assise. Pour leur courage, Monseigneur Nocolini et le Père Brunacci furent reconnus tous deux Justes parmi les Nations en 1977. D’autre membres du Réseau d’Assise ont également été reconnus au fil des années pour le risque qu’ils avaient pris en aidant les autres.

source: http://www.catholic.co.il/index.php?option=com_content&view=article&id=1502:assisi-network-and-saving-jews&catid=7:our-history&Itemid=12&lang=fr du 20/08/2012