Deux classes de 3e du collège Voltaire ont visité l'exposition "Ce ne sont pas des jeux d'enfants"

 

 

 

Après avoir érigé une stèle le 1er octobre 2016 à Barroux en l’honneur de Lucile Marie Godrie, Juste parmi les Nations, la commune d’Airvault a adhéré au réseau « Villes et Villages des Justes parmi les Nations de France ». A ce titre elle a bénéficié d’une exposition « Ce ne sont pas des jouets d’enfants » prêtée par l’institut Yad Vashem de Jérusalem. Installés dans le musée Jacques Guidez jusqu’au 29 mai, 15 panneaux retracent les conditions de vie des enfants pendant la Shoah dont seuls quelques milliers ont survécu.

Monsieur Guggenheim, vice-président du comité français pour Yad Vashem, invité par Olivier Fouillet, maire d’Airvault, présent à cette occasion aux côtés de madame Nicolas, principale du collège et des professeurs d’histoire du collège Voltaire, s’est adressé aux élèves de deux classes de 3e s’étant déplacées tout spécialement pour cette rencontre. Il a replacé les événements dans leur contexte historique et social.

 Nul doute que les élèves n’oublieront pas l’émouvant hommage rendu à ceux qui, par pure générosité, ont sauvé des vies au péril de la leur, ces combattants du silence dont il convient d’honorer le courage et l’humanité. Monsieur Guggenheim a insisté sur la nécessité absolue de faire preuve d’esprit critique et la possibilité de recourir à la désobéissance en des périodes d’exception afin que l’Histoire ne se répète pas en ces termes !

L’oubli, c’est l’exil, mais la mémoire est le secret de la délivrance,
est en effet un des messages forts de l’institut Yad Vashem.