Eléonore et François Giribone, Justes parmi les Nations

Barnéa Hassid, Consul Général de l’Etat d’Israël à Marseille, a remis à titre posthume la Médaille et le Diplôme des Justes parmi les Nations à Eléonore et François Giribone représentés par leurs enfants, en présence de Christian Estrosi, Député - Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, et Eric Ciotti, Député, Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes.

Eléonore et François Giribone ont été honorés pour avoir sauvé à Nice, durant l’automne 1943, deux familles juives, les époux Mayer et la famille Lévy.

Commerçants, les époux Giribone ont caché plusieurs mois durant dans leur entrepôt situé rue Saint-Philippe à Nice Irène et Daniel Mayer mais aussi Mélanie, Daniel Lévy et leur fille Marthe.

C’est l’héroïsme tranquille et discret qui a caractérisé l’admirable conduite de ces deux niçois aujourd’hui disparus, qui justifie qu’ils reçoivent à titre posthume le titre de « Juste parmi les Nations » de la part du Consul Général d’Israël à Marseille, Barnéa Hassin et du Comité français pour Yad Vashem. Médaille et diplôme seront remis à leurs enfants, Claude et Sylvain Giribone.

La médaille des Justes est décernée par le Mémorial Yad Vashem de Jérusalem aux personnes non juives ayant, au péril de leur vie, sauvé des personnes ou des familles juives sous l’occupation allemande. Le titre de Juste des Nations est décerné sur la foi de témoignages des personnes sauvées ou de témoins oculaires et documents fiables le fait de n’avoir recherché aucune récompense ou compensation matérielle en contrepartie de l’aide apportée.


source: http://www.christian-estrosi.com/detail.php?id=955 du 05/04/2012