Les Minimes. «Des Juifs et des Justes», la passion d'un instituteur

 

Ce vendredi 23 février à 15 heures à la Casa d'Espagne, André Arnal présentera ses recherches et son travail de longue haleine.

André Arnal tient l'histoire de sa famille dans ses mains./Photo DDM

André Arnal, à 62 ans, est un jeune directeur retraité. C'est à l'école Buffon qu'il a mis un point final à sa carrière d'instituteur. André est un vrai passionné. Lors d'une cérémonie, le 7 avril 2008 à la mairie de Sainte Afrique, ses ancêtres Marie-Louise et Emmanuel Arnal sont honorés comme «Justes parmi les Nations» pour avoir caché dans le petit village de Fayet, des juifs fuyant le nazisme. Il n'en fallait pas moins au directeur retraité pour se lancer dans quatre années de passionnantes recherches. Le livre, «Des Juifs et des Justes», est né de ce travail. «Mon ouvrage est, précise l'auteur, un hommage rendu à mes parents, mes grands parents, mes tantes, car, en vérité je n'étais pas au courant de tous les événements que j'allais découvrir dans cette quête. La cérémonie d'avril 2008 a été un véritable déclic. Outre les membres de ma famille, se trouvait également la famille de Fritz Blum, venue d'Israël, des USA, d'Angleterre, du Canada.»

André Arnal, d'origine aveyronnaise, découvre des lettres adressées à son père Pierre Arnal. Il entreprend de pousser plus loin ses investigations, archives départementales, archives militaires de Vincennes, Centre National de documentation juive, mémoire des personnes, rien n'est laissé au hasard.

Th. Gausserand

Des Juifs et des Justes », publié aux éditions Empreinte, disponible à la Maison de la Presse à Carmaux (19,50€).

source:http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/22/1567147-toulouse-des-juifs-et-des-justes-la-passion-d-un-instituteur.html du 22/02/2013