Montbrison: la famille Muron, Justes parmi les Nations

DU 08/04/2019

 

 

 

Daniel Gameroff et sa sœur, Muriel, devant la tombe du couple Muron. Photo Anne-Laure NEGRO La ville de Montbrison a organisé, ce lundi, une cérémonie en l’honneur d’Antonia et Jacques Muron. Ce couple d’agriculteurs du hameau de Curraize a sauvé une famille juive des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’instant était solennel, ce lundi matin, au cimetière de Montbrison, devant la tombe où reposent Antonia et Jacques Muron. Le maire montbrisonnais, Christophe Bazile, a dévoilé une plaque commémorative pour saluer la mémoire de ces deux Foréziens, reconnus comme Justes parmi les nations. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce couple d’agriculteurs a sauvé une famille juive, les Gameroff, des nazis.

Présent à la cérémonie, Daniel Gameroff, enfant à l’époque, n’a pas oublié les Muron : « Ils ont ouvert la porte de leur ferme, mais aussi de leur cœur. Ils ont su dire non à la barbarie. Ils resteront un exemple pour l’humanité. »

Un jour, « des gendarmes sont venus voir le père Muron en lui demandant : “Il paraît que des Juifs sont venus ?” Il a répondu avec colère : “Vous croyez me faire peur ? J’ai été enterré vivant à Verdun ! Ce sont des Français !”Il leur a offert un verre de vin et ils sont partis sans rien dire », raconte encore Daniel. Chaque année, lui et sa famille se rendent à Montbrison sur la tombe d’Antonia et Jacques Muron et y déposent des fleurs. Des fleurs pour leurs sauveurs, des Justes parmi les Nations.