Sr Marie-Emilienne reconnue « Juste parmi les Nations »

Une belle histoire

Sr Marie-Emilienne , Soeur de Jeanne Delanoue, de la Communauté de la Providence de Mende (Lozère) était à Jérusalem le 28 février 2012 pour recevoir, au mémorial de Yad Vashem, le titre de « Juste parmi les Nations ». Voici un extrait du journal Zenit, de Rome :

« Avec les années qui nous séparent de la Seconde Guerre Mondiale, il est de plus en plus rare de voir réunies durant cette émouvante cérémonie, la personne sauvée et la personne qui a permis le sauvetage. Ce fut pourtant le cas ce mardi à Yad Vashem. Sr Emilienne est arrivée au bras de Gaby ! Elles sont restées côte à côte durant la célébration dans la pénombre de la Chambre de la mémoire où Sr Marie-Emilienne a ravivé la flamme du souvenir.
Gaby avait deux ans et demi, Sr M.Emilienne 21 quand leurs destins se sont croisés. Les parents de Gaby, David et Héla-Zissa Hochman, émigrés de Pologne en France en 1923, fuyaient l’avancée allemande. En septembre 1943, ils confièrent leurs deux filles à une association juive d’entraide qui les cacha dans ce couvent servant aussi de refuge à la Résistance. Hélas, la maman fut arrêtée par la gestapo et et déportée à Auschwitz où elle mourut le 2.11.1943
En décembre 1944, David récupéra ses filles, mais ne leur parla jamais des année de guerre.
En 1944, Gabrielle voulut savoir et entreprit des recherches. Elle découvrit avoir été accueille dans le couvent des Soeurs de la Providence de Mende en Lozère. Ses recherches lui firent identifier le Père Caupert, aumônier, et la Supérieure, Marie-Rose Brugeron, pour ses sauveurs ; l’un et l’autre ont d’ailleurs été reconnus »Justes parmi les Nations" ce même jour, à titre posthume.
Sr Marie-Emilienne a toujours gardé le secret. C’est en 1997 que Gaby a organisé la pose d’une plaque commémorative sur le mur dela communauté à Mende... Gaby lui fit briser le silence. Sr M.Emilienne - contrairement aux autres soeurs - savait l’origine juive des enfants et devait les cacher en cas de danger.

« Nous les avons protégées mais aussi, nous les avons aimées » a-t-elle déclarée dans son discours de remerciement à la Synagogue de Yad Vashem.

source: http://catholique-angers.cef.fr/Sr-Marie-Emilienne-reconnue-Juste du 22/03/2012