Dossier n°11242 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Angèle Florens Landra

Année de nomination : 2007
Date de naissance : 19/05/1922
Date de décés : 31/07/1968
Profession : Mère de 5 enfants, mère au foyer

Fernand Florens

Année de nomination : 2007
Date de naissance : 07/11/1913
Date de décés : 29/03/1978
Profession : Gendarme

Localisation Ville : Saint-Etienne-de-Tinée (06660)
Département : Alpes-Maritimes
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

L'histoire

Adèle et Fernand FLORENS

Dans les années 1930, Monsieur Bruter et sa femme arrivent en France, à Strasbourg pour faire leurs études de médecine. Ils se marient en 1935. Ils s’installent à Tracy-le-Mont dans l’Oise et ont une fille, Adine, née en 1938. La maman de Madame Bruter vit avec eux. En 1939, Monsieur Bruter est mobilisé et devient infirmier.

Madame Bruter, sa fille et sa mère fuient jusqu’à Nice où elles vivent jusqu’en septembre 1943. Monsieur Bruter les rejoint entre-temps. Ensemble, ils fuient à nouveau car la milice allemande s’est déchaînée. Ils trouvent refuge à Saint-Etienne-de-Tinée dans le département des Alpes-Maritimes.

C’est grâce à un gendarme, le brigadier Florens, résistant de la première heure que la famille Bruter a été sauvée et protégée du 17 juin 1944 jusqu’à la Libération. En effet, le Docteur Bruter avait soigné et sauvé une des filles de Monsieur Florens et Madame Bruter, dentiste, avait soigné un autre membre de la gendarmerie.

Jusqu’à la Libération, Monsieur Florens a aidé la famille Bruter à trouver deux autres cachettes, dans une grange à La Rougelle, puis à Las Donas, dans les Alpes Maritimes.

Les deux familles sont restées très liées jusqu’à la mort de Monsieur et Madame Florens.

Le 26 décembre 2007, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah,  a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Fernand Florens et à son épouse Madame Angèle Florens. 

Exposition: Désobéir pour sauver

Plaque commémorative

Documents annexes

Dossier 11242 - Florens; Articles de presse Dossier 11242 – Florens; Articles de presse
Invitation Cérémonie Fernand et Angèle FLORENS
Dossier 11242 - Florens; Articles de presse Dossier 11242 – Florens; Articles de presse

Articles annexes




Mis à jour il y a 4 mois.