Dossier n°11975 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Albert Chaussée

Année de nomination : 2011
Date de naissance : 12/09/1905
Date de décès : 15/07/1984
Profession : Agriculteur

Juliette Germaine Chaussée Clout

Année de nomination : 2011
Date de naissance : 07/04/1911
Date de décès : 05/12/1995
Profession : Agricultrice
    Localisation Ville : Saint-Fulgent-des-Ormes (611130)
    Département : Orne
    Région : Normandie

    L'histoire

    Messoud Naoun, né en 1896 à Constantine et Alice Cohen née à Alger se marient à Paris en 1921. Le père est marchand de quatre saisons. Le couple habite dans le 14ème arrondissement à Paris. Messoud Naoun est invalide de la guerre 14-18. Sa pension lui permet de vivre après que les Juifs sont interdits d’activité. Prévoyant la menace qui pèse sur les Juifs, il ne se déclare pas à la préfecture et refuse que sa famille porte l’étoile jaune. Il change son nom en Naour.

    La famille se compose de 8 enfants : Stella née en 1922, Véga en 1924, Uranie en 1925, Hélène en 1927, Yolande en 1928, Irma en 1930, Chantal en 1931 et Claude Alfred en 1938. D’octobre 1941 à 1942, Irma, malade est dans un préventorium à Brive-la-Gaillarde en Corrèze.

    Messoud Naoun, de santé fragile est soigné par Sœur Andrée qui fait partie des sœurs de Saint Vincent de Paul à l’Hôpital Saint-Joseph situé dans le 14ème arrondissement à Paris. Cette Sœur favorise le placement d’Irma et Chantal dans les familles Chaussée et Label dans l’Orne.

    En novembre 1942, Stella qui a vingt ans accompagne ses sœurs à Saint Fulgent des Ornes dans l’Orne. Irma est accueillie au sein de la famille Chaussée qui sait qu’elle est juive, dans la ferme La Gilletterie. Albert et Juliette Chaussée ont trois enfants : Juliette née en 1931, Ginette en 1939 et Jean-Claude en 1943. Irma est choyée, fait partie de la famille, va à l’école où elle fréquente la même classe que sa sœur et passe son certificat d’études en mai 1944.  Pour ne pas éveiller les soupçons, Irma va à l’église avec sa famille d’accueil. Elle est présentée comme une petite fille éloignée de Paris car la nourriture manque. Parfois, Irma reçoit la visite de ses parents qui repartent avec des victuailles données par la famille Chaussée.

    Irma se souvient du passage de soldats allemands venus chercher de la nourriture à la ferme. Début 1945, Madame Naoun vient reprendre ses filles, Chantal placée dans une ferme voisine et Irma. Irma et la famille Chaussée ont beaucoup de chagrin. Pendant la guerre le restant de la famille Naoun est restée à Paris.

    Le 16 février 2011, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Monsieur Albert Chaussée et à son épouse Madame Juliette Chaussée, le titre de Justes parmi les Nations.

    Documents annexes

    Invitation cérémonie ChausséeInvitation cérémonie Chaussée

    Articles annexes




    Mis à jour il y a 10 mois.