Dossier n°13584 - Juste(s)

Consulter le dossier de JĂ©rusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Gaston Dupont

Année de nomination : 2017
Date de naissance : 24/04/1899
Date de décés : 27/07/1981
Profession : Cultivateur

Lucienne Dupont Marteau

Année de nomination : 2017
Date de naissance : 06/03/1901
Date de décés : 28/07/1990
Profession : Cultivatrice

Localisation Ville : La Ferrière-en-Parthenay (79390)
Département : Deux-Sèvres
RĂ©gion : Nouvelle-Aquitaine

L'histoire

La famille Meiler-Mundstock est originaire de Pologne. Le couple a trois filles : Anna, Frida et Rachel. Anna se marie et gagne Paris. Ses sœurs la rejoignent. Les trois sœurs et leurs familles habitent à Paris. Joseph Chasklowicz épouse Rachel en 1937. Il est tailleur et travaille avec sa femme dans leur appartement rue Doudeauville dans le 18ème arrondissement. Leur fille Lisette est née en 1935. Margot, née en 1927 d’un premier mariage du père, vit dans le foyer.

Le 30 mai 1940, Joseph Chasklowicz est mobilisé. Après sa démobilisation, la famille part en exode. Elle est hébergée pendant quelques jours dans la ferme « La Miltière » de Gaston et Lucienne Dupont à La Ferrière en Parthenay dans le département des Deux-Sèvres.

Le 16 juillet 1942, la famille de Frida est raflée, déportée et exterminée à Auschwitz. Rachel et ses filles Margot et Lisette sont arrêtées et conduites au « Vel d’Hiv ». Rachel et Margot sont envoyées dans le camp d’internement de Beaune-la-Rolande, puis déportées par le convoi N° 15 le 5 août 1942 à Auschwitz où elles sont exterminées. Atteinte par la varicelle, Lisette est conduite à l’hôpital Rothschild. L’UGIF avertit sa tante Anna. Anna et le papa de Lisette, avec l’aide d’un médecin, parviennent à la faire sortir de l’hôpital.

La famille Dupont est restée en relation avec la famille Chasklowicz depuis l’exode. Elle lui envoie un peu de ravitaillement. Joseph fait appel à la générosité de Gaston et Lucienne Dupont. Ils ont quatre enfants : Kléber, Bernard, Yvette et Yves né en 1936. Sans hésiter, les Dupont accueillent la petite Lisette âgée de sept ans. La fillette a pour compagnon de jeu Yves. Ils vont à l’école ensemble. Lisette y est connue sous sa véritable identité. Elle participe aux travaux de la ferme. Elle fait partie de la famille Dupont.

Joseph Chasklowicz reste à Paris. Il espère que le commissaire du quartier de la « Goutte d’or » fera libérer sa femme et sa fille. Joseph est arrêté et déporté le 9 février 1943 par le convoi N° 46 à Auschwitz où il est assassiné.

A la Libération, la tante Anna, qui s’est réfugiée à Rodez dans l’Aveyron, vient chercher Lisette chez les Dupont. La séparation d’avec la famille Dupont est très douloureuse. Anna et sa famille rentrent à Paris en 1945. Lisette demeure avec sa tante Anna jusqu’à son mariage. Après la guerre, les liens tissés entre Lisette et la famille Dupont restent très étroits. Lisette présente son mari puis son fils à la famille Dupont.

Le 21 novembre 2017 Yad Vashem – Institut International pour la MĂ©moire de la Shoah dĂ©cernĂ© le titre de Juste parmi les Nations Ă  Monsieur Gaston Dupont et Ă  son Ă©pouse Madame Lucienne Dupont.

EN 1939 Famille CHASKLOWISZ Josef avec sa famme Etla Rachel et les deux enfants Lisette et Margot

Lisette avec Yvette fille des Dupont avec son mari Raymond et le petit frère Vivi

Lisette

Vivi Minou et Lisette

Toute la famille DUPONT Gaston et Lucienne au premier rang

Documents annexes

Invitation cérémonie

Articles annexes